Mains Tenant qui suis-je …

 

Mains Tenant c'était le 26 avril 2014

Mains Tenant c’était 26 avril 2014 ~ photo Nicole Rohrbach

J’ai regardé le monde et j’ai perdu le moi. Et quand j’ai eu trouvé le Moi, j’ai perdu le monde. Perdu mes autres moi et le corps de Dieu, le lien entre le fini et l’Infini, le pont entre les apparences et la Vérité…
[Mère] …

Dilution du Moi, des mois (et des jours !) dans une indicible unité qui m’amène à la citation faussement attribuée à Hubert Reeves (il a lui-même démenti être l’auteur de cette splendide vérité…) :

L’homme est l’espèce la plus insensée, il vénère un Dieu invisible et massacre une Nature visible ! Sans savoir que cette Nature qu’il massacre est ce Dieu invisible qu’il vénère.
[auteur inconnu]

 

Je suis Mains Tenant depuis fin mars 2011.

A la faveur d’une grosse pétée dans ma vie, mes fondations ont été plus qu’ébranlées, laminées même. Ce fut, très brutalement, le basculement d’une vie professionnelle et privée bien remplie à un arrêt sans avertissement de mes fonctions les plus automatiques : penser, me concentrer, lire, répondre, agir… Je n’ai d’ailleurs plus tous les souvenirs relatifs à cette période de début 2011, mais je me rappelle très bien cet acte impératif et urgent que fut ma déconnexion intempestive de tout mon réseau de l’époque ~ à l’exception de quelques amis et amies ~ pour renaître dans un espace-temps vide et immédiat et qui s’est depuis lors révélé particulièrement salvateur : Mains Tenant.

Mains Tenant, c’est autour du demi-siècle, après les couche-culottes, après la crise conjugale, après la dépendance affective.

Mains Tenant, c’est une lutte quotidienne contre les angoisses en s’accrochant désespérément à l’instant présent avec l’espoir de faire taire le ‘petit vélo’ dans la tête. Et ça marche !

Mains Tenant, c’est oser retrouver les rêves en soi, c’est oser se consacrer à ce qui nourrit l’intérieur, propre à chacun, c’est se libérer des rôles conditionnés et s’ouvrir à l’inédit de ses aptitudes et goûts.

Ainsi, petit à petit, à la faveur de cette tempête, j’ai activé des canaux de relation intérieure et construit des médias d’expression sur le net : un blog avec la Saint Chronique, un site sur l’astrologie humaniste, un autre sur le tarot selon Jodorowsky. et, le grand dernier, le site de L’Enfant Intérieur issu de la page Facebook que j’ai créée dès les premières gouttes de pluie et qui assume une fonction épatante : celle de parapluie et de paratonnerre !!

Au départ, je prévoyais que le présent site, Mains Tenant, soit le point de départ, la porte d’entrée … puis est venue à moi la Voie du Présent. Dont acte !

Ici je garderai cet espace pour respirer et faire de mon temps présent un lieu d’écriture et de découverte de soi-m’aime. Actuellement il est surtout habité par le Jeu des Jeux dont je vous propose une introduction à la façon de Tao Village. Je suis sur le Chemin de ma Quête, comme chacun d’entre nous, et il n’y a point de Chemin vers le Bonheur, c’est le Chemin qui est le Bonheur. [Bouddha, citation certifiée]

Bienvenue chez moi !

Au fil du Flap, après avoir traversé le chas de l’aiguille, c’est l’H-être en Soi qui émerge …